Hyperboreans Pagans

Les pyramides de Kola ! Hyperborée enfin retrouvée !?

Les pyramides découvertes dans le cercle polaire par les archéologues sur la péninsule de Kola prouvent l’existence d’une très ancienne civilisation sur le territoire de la Russie.

Les fouilles archéologiques près des pyramides de Kola ont récemment repris, et, selon les estimations préliminaires, elles sont au moins deux fois plus anciennes que les égyptiennes,

Les scientifiques qui ont fait une expédition dans ces lieux, croient que la péninsule de Kola peut être la maison ancestrale de la plus ancienne civilisation de la Terre. Les pyramides découvertes par les scientifiques et les immenses dalles de pierre créées il y a 9 à 40 000 ans constituent un argument de poids en faveur de cette hypothèse.

Il est intéressant de noter que toutes les pyramides sont clairement positionnées par rapport, au Nord, à l’instar des pyramides de Giza en égypte. Il s’est également avéré que les pyramides ont du être reconstruites à trois reprises à des époques différentes, à  chaque fois en augmentant leur hauteur.

La question reste ouverte : qui aurait pu construire ces structures ? Les Hyperboréens eux-mêmes ?

La légendaire Hyperborée

La péninsule de Kola était-elle le véritable lieu de naissance de l’humanité? Certains experts l’ont longtemps soutenu, affirmant que la première et la plus ancienne civilisation humaine à laquelle se référerait le mythe grec d’Hyperborée se serait développée dans cette région.

le mythe d’ Hyperborée , un pays lointain au nord de la Grèce qui, selon Hérodote, aurait été un pays « parfait », illuminé six mois par an par le soleil éclatant, un phénomène se produisant uniquement en zone polaire. À l’appui de cette thèse, le résultat de l’expédition russe Hyperborea-98 envoyée dans la péninsule de Kola exactement en 1998. 

 

LES PYRAMIDES DE COLA

Une autre découverte importante a été la découverte des vestiges d’un ancien observatoire: des pyramides construites par l’homme et un réservoir de 15 mètres avec deux indicateurs. L’âge des pyramides a été estimé à au moins 9 000 ans et plus; elles seraient donc bien plus anciennes que les égyptiennes. En outre, la forme de la pyramide rappelle le mont Meru , également appelé « axe du monde ».

Ces découvertes, ne sont pas les seules :

Une route pavé de pierre de 2 Km entre le lac Lovozero et le lac seydozero. Un observatoire astronomique type labyrinthe ou “troybourg”, des tumulis géants, un amphithéâtre de pierre, des pierres taillées, des restes mégalithiques, des marches taillés dans des pyramides, des géoglyphes…

Lors de l’ascension du mont Ninchurt, on peu voir les reste d’un centre culturel, à moitié couvert de sol rocheux, de fer et de glace. On voit également des ruines cyclopéennes, des vestiges d’installations de défense, des plaques géantes de formes géométriques régulières; des marches, des murs avec entailles clairement d’origine anthropique, une «page» d’un manuscrit en pierre avec un trident et une fleur ressemblant à un lotus… Enfin, la découverte la plus impressionnante est sans doute celle des vestiges d’un ancien observatoire astronomique «Une image merveilleuse est apparue devant nous lorsque nous avons finalement obtenu les données traitées», raconte Valery Demin. «La longueur totale du profil géographique de la région du lac Seydozero est de deux kilomètres et elle va de la clairière jusqu’au pied du mont Ninchurt. Ainsi, du point de vue de la géologie, personne ne peut jusqu’ici expliquer comment un tel passage souterrain menant à la montagne s’est formé dans des roches locales (où aucune cavité n’est supposée exister). Le vaste creux sous la clairière peut représenter un ravin karstique; Cependant, sous le fond du lac, nous ne voyions clairement pas un ravin, mais une véritable grotte souterraine avec sol et plafond en pierre. Par conséquent, le double fond du lac Seydozero n’est plus une légende. » Selon les conclusions de l’expédition, les blocs de pierre avaient un caractère anthropique, alors que la période de traitement artificiel de ces blocs variait entre le IXe et le VIIIe millénaire avant notre ère.

Tout cela confirme l’idée qu’une partie des ancêtres de l’humanité étaient originaires de la zone polaire et qu’une catastrophe naturelle les a forcés à migrer. Déjà au début des années 1920, une expédition scientifique dirigée par un célèbre écrivain et chercheur, Alexander Barchenko, menait des recherches dans la péninsule de Kola.

SELON BARCHENKO, KOLA ÉTAIT HYPERBOREE

L’hypothèse de Barchenko (expert bolchevique emprisonné et abattu en 1938, dont les travaux ont malheureusement été détruits) était que l’humanité était originaire du nord qu’elle avait quitté il y a environ 10 à 12 000 ans; à cause d’Un cataclysme climatique dont parlent les textes anciens obligeant le peuple « hyperboréen » à quitter la région de la presqu’île de Kola pour se déplacer vers le sud.

Ce qui corrobore avec la légende orale de Borgis, qui évoque la mer blanche totalement gelée, sur laquelle les rescapés marchent suite à la glaciation de leur pays :

Barchenko était également convaincu que les Hyperboréens étaient une civilisation très développée : selon le chercheur, ils connaissaient le secret de l’énergie atomique et du processus de construction et de contrôle de véhicules volants.

Barchenko a tiré ces convictions du résultat de ses recherches qui se corroboraient avec la mythologie celto-nordique, et la tradition des chamanes Saami qui vivaient dans la péninsule de Kola.

Jusqu’à présent, elle ne relevait que de la mythologie et de la légendes, mais aujourd’hui, les résultats des recherches sur le terrain semblent confirmer que le mythe de l’Hyperborée a une base réelle et qu’il pourrait effectivement être trouvé dans la péninsule de Kola.

 

 

 

Sources :https://eveilhomme.com/2019/11/07/pyramides-decouvertes-en-russie-deux-fois-plus-vielles-que-les-pyramides-egyptiennes-vestiges-de-la-legendaire-hyperboree/

 http://www.fanwave.it/en/news/745-kola-pyramids-legendary-hyperborea.html

https://rgdn.info/en/seydozero._sledy_drevney_civilizacii

 

Leave a Reply