Hyperboreans Pagans

La théorie de l’évolution linéaire en P.L.S.

Nous avons finalement pu mettre la théorie de l’évolution linéaire en Postion Latérale de Sécurité grâce à deux vidéos qui exposent les arguments nombreux et objectifs en la faveur d’une destruction massive cataclysmique ayant eu lieu sur notre terre vers 1200 av. JC, soit il y a seulement 3200 ans.
Cette série de cataclysmes démarrant par une destruction par le feu dû à l’étoile Phaéton/Sekhmet/Typhon/Tistrya/Surt/Anat soit le nom donné à cette boule de feu qui entra en orbite autour de la terre relatée dans les différentes mythologies et les textes anciens contemporains de cette époque, les principaux étant les papyrus égyptiens laissés par les pharaons Séti II et Menrenptah car ils ont la chance de ne pas être classé dans la catégorie “mythologie”. Pourtant les mythes sont “un façon mensongère de dire la vérité” (Napoléon), ils transportent la vérité sous forme allégorique au travers des âges évitant ainsi la censure de l’ingénierie sociale. Comme le dit le prêtre égyptien à Solon : “ce que vous tenez pour la forme du mythe de Phaéton, est la stricte vérité sur ce qui s’est passé dans les temps anciens”.
Le pharaon Ramsès III qui leur succédera, lui, nous rapportera ce qui suivi cette destruction par le feu (les forêts d’europe, la végétation Lybienne et Grecque avaient toutes disparues dans d’immenses incendies) : les terribles éruptions volcaniques, les tremblements des terre, les raz de marée et les guerres entre des peuples migrants affamés par la pénurie.

 

Déluge il y a seulement 3200 ans !
La disparition de l’écriture Mycénienne, le linéaire B, ne peut s’expliquer que par ces destructions massives, l’archéologie en témoigne, les plus grosses destructions répertoriées dues à des éruptions volcaniques et des tremblements de terre datent de cette époque : tout correspond à la date de 1200av. JC, même le récit de Platon après débroussaillage s’avère indiquer avec exactitude cette période ! En effet les prêtres égyptiens de l’époque antique qui ont transmis des connaissances aux grecs parlaient en années lunaires, c’est à dire que pour eux une année durait 28 jours ! D’illustres philosophes grecs (Diodore de Sicile notamment) ont remarqué ces datations invraisemblables dans les récits d’Homère et de Platon et ont déclaré que l’année égyptienne était “lunaire”. Cela a même été confirmé par le roi égyptien Farouk lui même. Il faut évidemment se pencher sur les travaux de Jürgen Spanuth, qui fût probablement le plus grand archéologue des tous les temps, pour avoir plus de détails, voici son livre qui compile tous les éléments de preuves :

http://esprit-viking.com/produit/le-secret-de-latlantide/

Une énorme “anomalie” supplémentaire dans la théorie officielle linéariste

Nous avions déjà pris connaissance des anciennes civilisations avancées sur le plan technique et scientifique comme la civilisation mégalithique et celle qui a construit les pyramides égytpiennes, sans parler des nombreuses constructions de par le monde dites “des anciens bâtisseurs” qui prouvent des connaissances scientifiques égales voir supérieures aux nôtre à des époques pourtant beaucoup plus anciennes. 

La découverte de ces cataclysmes dans les textes anciens et par l’archéologie mais aussi dans les textes biblique où ils sont à peine maquillés en étant décrits comme la “colère de Yahvé” dans l’ancien testament. Ce déluge cataclysmique explique les fameux “sombres siècles” de l’histoire officielle. En effet entre 1200 av. JC et 700 av. JC il y a un trou noir archéologique, plus aucune découverte digne de ce nom, pire l’arrêt de l’écriture linéaire B et de nombreuses autres cultures prouvent que le déluge a bien eu lieu à ce moment là. Mais afin de préserver leur dogme de l’évolution linéaire, les ingénieurs sociaux ont décidé d’attribuer ces destructions de civilisations aux “peuples de la mer”, décrits comme d’immonde barbares qui ont tout détruit sur leur passage, ils seraient responsables de tout. Sans  pourtant que l’on nous donne de vrais raisons quant à cette subite et monumentale invasion et dont l’origine des peuples est floue voir presque inconnue. Les officiels appellent cette période “les sombres siècles”. Encore un énième point d’interrogation dans la théorie officielle qui pêche bien trop pour que l’on ne puisse déceler le fait qu’elle est uniquement là pour imposer son dogme de progression linéaire. Le linéarisme permet également de voir l’orient comme l’origine de toutes les sciences puisque les mégalithes européennes étant plus anciennes, toute possibilité d’intelligence se retrouve exclue par le dogme. L’europe occidentale est donc ainsi exclue des civilisations anciennes dignes d’être étudiées, mais cela n’est pas nouveau puisque depuis l’avènement du christianisme, les Gaulois d’europe occidentale, les Germains ou les Vikings ne sont plus que des Barbares du Nord qui ont eu la chance d’être civilisés par le judéo-christianisme d’Orient imposé par l’empire Romain de Constantin et Théodose qui au passage, a également génocidé les Hellènes restés fidèles à leur tradition Pythagoricienne et Platonicienne, bien trop païenne !

 

L’évolution cyclique : authentique mais rejetée

Pour faire avaler la couleuvre à nous autres peuples destinés au retour à l’esclavage, on fait croire que les pyramides ont été faites avec des outils rudimentaires, que les proportions ingénieuses sont “des coups de chances”. On alloue aucun budget à l’étude archéologique en europe nordico-occidentale (pourquoi aucune recherche en mer du Nord là où il est attesté qu’une partie du continent entier fût submergé, alors qu’on met des millions pour l’Antarctique ?) Et donc pour finir, on nie le dernier déluge en attribuant l’arrêt brutal de toute civilisation en 1200av. JC aux peuples de la mer, des peuples dont on ne sait vraiment ni pourquoi il sont venus ni d’où ils venaient.

Un dogme religieux en démocratie laïque et maçonnique ?

Il est évident que comme le soleil se couche tous les jours, l’hiver vient tous les ans, la nature se meurt de façon violente tous les X millénaires dans des cataclysmes violent et destructeurs certes, mais qui vont permettent à la planète terre de se régénérer, de mettre ses terres “en jachère”, de stopper les effets nuisibles de la surpopulation humaine. La terre meurt pour mieux renaître, et les civilisations humaines avec, ne laissant qu’une poignée de survivants qui seront les prochains créateurs de civilisation, grands ancêtres du cycle suivant, ceux qui nous relateront le ragnarök, la “fin des temps” n’étant qu’une description religieuse de cela. Mais la religion biblique a elle même démarré ce travail de linéarisation de notre histoire : la chute sur terre dû au pêché originel, puis la fin des temps au cours de laquelle aura lieu le jugement dernier pour un éternel paradis ou un éternel enfer, la vie sur terre est donc réduite à un seul cycle. Les religions à racine hébraïque sont les mères de cette vision mensongère où l’on enferme l’esprit de l’homme dans un seul cycle de développement linéaire. L’évolution linéaire de Darwin est pourtant un dogme moderne des “francs-maçons” mais l’on voit que le linéarisme est un héritage judéo-chrétien, et que les deux visions sont fondamentalement identiques sur ce point ! Seules certaines mythologies et traditions comme l’Hellènique et surtout la Nordique nous relatent la réalité des faits : l’éternel retour, la régénération après la destruction, bref la vision cyclique de l’évolution humaine, car après le Ragnarök, il est dit que la vie repartira et que les Ases se retrouveront à nouveau sur les plaines de l’Ida où ils se rappelleront les runes…

Oleg de Normandie

Leave a Reply