libres païens Hyperboréens

Cérémonie Solstice d’été Midsommar/ Litha/ St Jean

La fête du solstice d’été est la plus ancienne fête Européenne, la tradition ancestrale veut que l’on fasse un feu, image du soleil, qui brûlera toute la nuit jusqu’au levé prochain de l’astre divin, le feu est ainsi le substitut du Soleil la nuit, nous faisant passer une nuit blanche, comme les nuit du cercle polaire au solstice d’été : Blanches de lumière du soleil invaincu qui ne se couche pas de la nuit : cette tradition manifeste le souvenir de l’origine polaire. C’est également le jour où l’on s’échange les plantes médicinales cueillies à jeun le matin. Pour les autres significations, des traditions associées à cette fête, veuillez vous référer à la vidéo spéciale solstice : https://www.youtube.com/watch?v=RtBY-OPBgBw

Les dieux à l’honneur :

Les dieux Solaires sont évidement à l’honneur pour cette fête dédié à l’astre divin :

Bélénos    Appollon :Balder :

Mais le dieu Jupiterien*  Taranis avec sa roue Solaire est également à l’honneur, surtout en Gaule (*Jupiter étant considéré comme un petit soleil en astrologie)

Préparer le feu 

Vous devez impérativement préparer votre bûcher plusieurs heures avant le crépuscule. Il doit se trouver dans un grand espace, un pré ou un champ suffisamment grand pour accueillir tout le clan ou le village. Il doit y avoir suffisamment de place autour du feu pour réaliser des jeux sportifs et autres activités.

Architecture du bûcher, type pyramide à base carré :

 

Architecture type 2 :

Veiller toujours à ce que les gens ne s’approchent pas trop du feu en cas de vent, gare aux accidents !

Construction d’un bûcher de solstice d’été

Il existe diverses formes de bûchers de solstice d’été à travers l’Europe. Elle sont la plupart du temps contraintes par le bois que l’on peut trouver localement. Par exemple, la proximité de forêts de résineux permet d’obtenir de longues perches droites qui facilitent le montage en cône. Les régions qui n’en disposent pas se rabattent sur des sections de bois plus courtes, qui permettent d’effectuer un montage pyramidal.

Voici les étapes de base des deux modèles.

  1. Planter le mat central, surmonté de sa couronne (pour sa confection, que l’on peut exécuter avec des branchages de chêne ornés de fleurs et de rubans de couleur, se rapporter à la section traitant de la couronne d’Avent).

  2. Bâtir le caisson pyramidal autour du mat, en l’orientant selon les points cardinaux. Diminuer la longueur des bûches au fur et à mesure que vous montez de niveau. Les bûches de plus grand diamètre doivent être disposées en bas. Pour la stabilité de la pyramide, il faut tailler des encoches à 10-20 cm des extrémités des bûches, dessus et dessous (donc 4 par bûche, de 5-10 cm de profondeur) qui permettent d’encastrer les bûches les unes sur les autres. Un bon monteur de bûcher n’a pas besoin de clous pour stabiliser l’ensemble — les clous sont d’ailleurs contre-indiqués, car ils rendent le terrain difficile à nettoyer après que le bûcher se soit consumé. Au lieu de la base carrée, il est aussi possible d’adopter une base hexagonale ou octogonale. C’est particulièrement indiqué lorsqu’on veut obtenir un grand bûcher et qu’on ne dispose pas de bûches de longueur suffisante pour effectuer un montage à base carrée.

  3. Au fur et à mesure du montage de la pyramide, compacter des fagots à l’intérieur, en alternant avec des bûches courtes de section moyenne ; bourrer de paille entre les bûches formant la pyramide (ne pas en abuser à l’intérieur, car ça étouffe le feu).

  4. Si vous disposez de longues perches droites, vous pouvez compléter en plaquant par-dessus une “coiffe” conique. Elle a l’avantage de rendre le feu plus spectaculaire, avec une flamme montant bien droit et haut.
  5. Finalisez en accrochant sur les parois du bûcher, à mi-hauteur, 4 couronnes — de blé ou en feuillage de chêne, en forme de roue solaire par exemple — aux 4 points cardinaux.

Arnvald du Bessin.

 

Buffet campagnard

A 20h les gens de chaque cartier se réunissent autour du buffet campagnard et commencent à manger.

Retraite au flambeau

Vers 21H c’est le départ pour la retraite au flambeau, chacun portant une bougie, un lampion, une torche ou une roue solaire enflammée, défile dans chacune des rues du quartier avant de se diriger vers le lieu où brûlera le feu sacré.

Arrivée au bûcher peu avant le crépuscule

Les différents cortèges arrivent 10 minutes avant le couché du soleil en pénétrant dans le pré et en faisant face au bûcher par le Nord.

Quatre personnes préalablement choisies se mettront autour du bûcher, en cercle, aux 4 points cardinaux, comme pour représenter (vu du ciel) une roue solaire :

La personne qui se trouve au Nord aura l’honneur d’allumer le feu au moment où le disque lumineux de l’astre souverain aura commencé à passer sous la ligne d’horizon. 

Une fois le feu bien allumé, tous les participants doivent éteindre leur torche ou bougie, sauf les quatre personnes toujours disposées autour du feu. Ces quatre personnes vont alors tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et effectuer un tour complet autour du feu. Ils miment ainsi le déplacement d’une planète autour du soleil sur une année, cela représente le temps passé depuis le précédent solstice. C’est également pour rappeler que le Soleil est l’axe de notre système autour duquel tout tourne, comme le glyphe ci-dessous nous le représente (glyphe astrologique du soleil):

Au solstice d’hiver c’est l’arbre sacré qui représente l’axe du monde, le pôle autour duquel notre planète tourne.

Festivités

C’est toute la nuit que l’on chantera, que l’on dansera autour du feu. L’on y mangera et l’on y boira. Les plus dynamique feront des jeux sportifs, les plus sages raconteront leurs poèmes, leurs histoires, on brûlera les herbes de l’année dernière dans le feu sacré, on s’échangera les herbes cueillis le matin à jeun entre herboristes. 

Chants & poèmes 

poèmes : http://www.pagans.eu/poemes-traditionnels-paiens-pour-le-solstice/

chants : http://www.pagans.eu/chants-traditionnels-pour-le-solstice/

 

Plus de chants, de poèmes et d’informations, nous vous recommandons le livre suivant :

« Les Solstices, histoire & actualité » de Jean Mabire et Pierre Vial

 

Oleg de Normandie avec l’aimable participation d’Arnvald.

3 commentaires
  1. Instructif, merci.

  2. Merci pour tes infos, cOLEG
    Mais pourquoi tu n’organises pas une fête de la St Jean avec tes sympathisants. On pourrait se donner RVD le matin pour faire tous connaissance. Chacun amènerait des convives
    Moi je veux bien venir faire la St jean avec toi en Normandie (je pourrais en profiter pour te faire 1 don directement)
    invite aussi Jakgrimo

    • Salutation à tous!
      Entièrement d’accord avec toi. Je vient d’arriver, c’est un peu trop tard. Pour rebondir je propose à Oleg, celui qui tient debout sur la glace, d’organiser une rencontre entre barbare. Je pense qu’il est urgent et qu’il est temps de sortir d’internet, sinon cela va finir en ER, donc, sans résultat sur la création d’un tissu réelle d’échange. Personnellement j’en ai besoin.

Laisser un commentaire

BLOG POSTS

Formulaire de connexion