libres païens Hyperboréens

Ram, le bélier Kelt

Ram, Ramos, Rama, Râ, Brahma, est le plus grand des Héros, véritable demi-dieu, car depuis le grand déluge d’il y a 10 500 ans, il n’a pas existé plus grand souverain.

Et pourtant aujourd’hui, plus personne ne se souvient de Ram le Kelt (Celte), enfin en occident en tout cas. Pourtant ce fût le modèle d’Alexandre le Grand et d’Hannibal qu’il éclipse tous les deux par sa puissance et sa trace indélébile laissée dans l’histoire, malgré tous les efforts de nos idéologues modernes pour les effacer…

Et pourtant c’est bien l’europe du Nord qui est l’origine du plus grand Druide de tous les temps. La légende raconte qu’il fût un jour frappé par la foudre et qu’il découvrit ainsi le secret du Gui. Les aptitudes spirituelles des anciens étaient bien supérieures aux nôtres… chacun interprétera cette légende à son propre niveau de connaissance. Bien plus qu’un seul homme, Ram c’est avant tout une équipe, une alliance des tribus rescapées du déluge progressif qui submergea les plaines du Dogger-Land vers 5000 av. JC : c’est un petit paradis que les fils de Bor ont dû fuir précipitamment, encore une fois… En effet leurs ancêtres avaient déjà dû fuir la terre du Sanglier, congelée par « les géants de glace » 3500 ans auparavant, cette terre qui gèlera brutalement deviendra la terre de l’Ours, elle est encore aujourd’hui nommée comme telle : Arctique vient de Arctos (du Grec qui veut dire Ours, on arrêtera là car la liste d’exemples est longue…). Les rescapés étaient alors menés par Tyr, l’homme Ours qui résista à la glace. En 5000 av. JC, les rescapés Hyperboréens sont plus nombreux et doivent trouver de nouvelle terres vers le sud-Est, la route du Soleil. C’est donc le Bélier Ram qui les mènera jusqu’en Inde où il est encore présent dans les souvenirs comme le dieu créateur à l’origine de l’hindouisme. Rama est encore révéré en Inde aujourd’hui, tout comme Agni, à mettre en relation étymologique avec Agneau et igné (en feu), la caste de la noblesse antique d’inde, les Ariyas, tiennent aussi leur nom de Ram le Bélier, car vous savez que Ariya est en relation avec Aries, mot Latin qui veut dire…Bélier.

Originaire du dogger-land, Ram a donné son nom à la ville portuaire de Ramsgate à l’extrême Est de l’Angleterre. Il passera par la Gaule, la tribu des Rémès qui créera la ville de Reims tire son origine de cette événement. Il créera l’alliance du Bélier en regroupant les tribus Hyperboréennes à la recherche de nouvelles terres autour de lui. Son périple est repris dans toutes les mythologies, toutes les religions du monde. Les douze travaux d’Hercule sont une déformation de l’exode de Ram. L’alliance du bélier fondera la civilisation Dace au Nord de la future Grèce, puis elle civilisera la Mésopotamie et la Perse avant de terminer son périple en Inde. Les peuples ne seront pas réduits en esclavage, ils seront intégrés à l’alliance du bélier, il coopéreront dans la construction de ce qui est encore aujourd’hui parmi les plus magnifiques merveilles du monde, ces monuments souvent énigmatiques tant par leur splendeur architecturale que par leur pérennité, et que l’on a pour habitude d’appeler l’oeuvre des anciens bâtisseurs. Evidemment après avoir rallié l’Inde, Ram ira en égypte où le symbole du Bélier est roi.

De magnifiques représentations de Râ qui deviendra plus tard « Amon-Râ ». Râ c’est Ram (le « ^ » signifie que l’on a ôté une lettre, le « m », comme « être » qui vient de « estre », « estar »), le dieu qui apporta toutes les sciences et la civilisation dans la mythologie égyptienne, celui qui a fait vivre l’âge d’or aux peuples ayant intégré son alliance. Pourtant il a dû quitter l’égypte après « une révolte humaine » (ou bien il fût assassiné, cela varie d’une légende à une autre, à mettre en relation avec la légende d’Osiris),  il sera remplacé par « amon-râ ». Râ le dieu Solaire comme le signe du Bélier en analogie avec le Feu et le Soleil, dont l’alliance fût en effet détruite, tout comme l’ancien monde et toute son oeuvre qui fût occultée par les nouveaux pharaons adeptes de l’obscurantisme et de l’esclavage. L’empire avait vaincu l’alliance. Le culte de Râ sera remplacé par le culte d’amon-râ, amon signifie « caché » et c’est également la Lune (moon, mani) , en opposition avec le Soleil. Amon-Râ c’est donc le Bélier caché ou le Soleil caché, et en effet l’éffigie d’amon-râ est beaucoup moins significative et ne rappelle le bélier que par deux évasives cornes au dessus de sa tête :

Heureusement pour Ram, c’est toutes les pierres d’égypte, et Karnak en particulier, qui scandent le nom de Ram le bélier :

«Dans plusieurs occasions importantes, Ram se montra digne de sa haute réputation. Son active sagesse prévenait tous les besoins, aplanissait toutes les difficultés; soit qu’il parlât, soit qu’il agit, on sentait dans ses paroles comme dans ses actions quelque chose de surnaturel. Il pénétrait les pensées, il prévoyait l’avenir, il guérissait les maladies; toute la nature semblait lui être soumise. C’est lui que les Hindous honorent encore sous son propre nom de Rama; c’est lui que le Tibet, la Chine, le Japon et les immenses régions du nord de l’Asie, connaissent sous le nom de Lama, de Pa, de Pa-pa, de Pa-di-Shah, ou de Pa-si-pa.

C’est lui que les premiers ancêtres des Persans, les Iraniens, ont nommé Giam-Shyd, à cause qu’il fut le premier monarque du monde. » Fabre d’Olivet

Mais c’est à Sumer où l’on retrouve les symboles les plus parlant, la mythologie Sumerienne nous parle d’Enki qui arrive, tout comme Râ, d’une barque solaire, ces longues barques ressemblent comme deux gouttes d’eau aux barques des Vikings de l’an 1000. Enki est le dieu civilisateur, c’est aussi un soigneur, un dieu bon.

Ces deux représentations d’Enki, le montrant avec une tête de bélier et un corps de poisson, sont une métaphore pour nous signaler que Ram le Bélier est arrivé par la mer. La seconde image montre en prime une tête de Cerf qui nous rappelle Kernunos, le dieu Cerf de la mythologie Celtique. Une partie du peuple d’origine Hyperboréenne mené par Ram restera dans les provinces civilisées d’Orient jusque 1500-1200 av. JC, dates des nouvelles grandes migrations où les Kelts retourneront en Europe occidentale, où ils retrouveront leurs anciens frères, c’est le mariage de Bretanos et Herakles (Ram). L’histoire officielle, elle, démarre à ce moment là, elle parle des indo-européens pour mieux tout faire oublier, nous faisant croire que les blancs/européens viennent d’Inde alors que les Kelts/Ariyas ne font que revenir à la maison ! C’est de cette séparation de 3000 ans, entre « Bretons, Hyperboréens » et « Hyperboréens, Kelts ayant migré » que la langue Kelt, initialement très germanique, deviendra Gaëlique, et que se créera les deux grandes familles des langues Européennes (et non pas indo-européennes) : les langues Anglo-Saxones très Nordiques et les langues Gaëllo-latines qui ont prit le soleil. Les Gaëls sont effectivement de la famille Ramaïque, tout comme les Gaulois donc et tous les peuples européens dits « de GAL ».

Dans la mythologie Celte, Ram est le fils de Lug et le frère de Cuchulain, Cuchulain est connu en Amérique sous le nom de Kukulkan. Dans la mythologie Grecque c’est Heraklès fils de Zeus, dans la Romaine c’est Hercule fils de Jupiter, chez les Gaulois c’est Ram ou encore Bélénos dans son aspect Solaire et Royal, Gwyddon dans son aspect Spirituel et Druidique. Thor est le fils d’Odin et peut y être assimilé, chez les Slaves c’est Peroun.  La tribu d’origine de Ram est celle des Eburos Boréens, littéralement « les Sangliers de Borée »; hormis les Rémès précédemment cités, les tribus des Eburons, des Eburovices (localisées dans la région d’Evreux) et des Bellovaques (racine Bel de Bélier, qui donnera Bélénos, Bellatores…) localisée dans la Picardie, et qui donneront une partie de leur nom à la Belgique sont des noms les plus évocateurs. Mais le « mariage » de Bretanos (les Bretons de Grande Bretagne et de Gaule restés au pays) et d’Herakles (Ram et son peuple bélier) qui donnera naissance à Celtos est assez explicite pour nous faire penser que toutes les tribus Celtes sont potentiellement d’ascendance Ramaïque.

Ram/Heraklès/Hercule est aussi le bâtisseur de la cité d’Alésia vers 1200 av. JC d’après Diodore.

Il appartient à chacun de se ré approprier localement ses racines, son identité, n’hésitez pas à me communiquer vos légendes locales, vos découvertes, et n’hésitez pas à représenter vos racines, ce qui vous fait vibrer, en portant un tee shirt évocateur : vous ferez ainsi coup double, comme Hermès*, en affirmant votre identité et en me soutenant dans ce combat pour notre ré enracinement culturel et morale.

Tee-shirts : https://shop.spreadshirt.fr/espritviking

Oleg de Normandie

*Hermès/Thot/Mercure/Lug/Odin/Agni : à chaque mythologie, à chaque tribu son dieu mais une unité dans les principes communs.

2 commentaires
  1. Merci pour cet article, je n’ai pas de légende à raconter personnellement mais certains de mes rêves mon marqué? Je souhaite le meilleur à touts les êtres bien intentionnés.

  2. Enfin, la vérité. Mille mercis pour cet article.

Laisser un commentaire

BLOG POSTS

Formulaire de connexion