les libres païens

Le vrai sens de Samhaïn et sa célébration authentique

Autres noms : Samain, Samoni, Sow in, Sow een, All Hallow’s Eve, Halloween, Fête des Pommes.

Samhain est aujourd’hui plus connu sous le nom d’Halloween , (Samhuinn en Gaélique). Samhain, se prononce : « Sow-in en Irlande, sow-een dans les Pays de Galles, sav-en en Écosse » Cette fête est associée à tord à la morbidité, à la peur et aux monstruosités à cause de la dérive chrétienne (voir plus bas). Mais Samhain marque autant la fin de l’année et de la vie que le nouvel an et la futur renaissance. La mort n’est qu’une fin de cycle, un passage de relais vers un nouveau départ, une  nouvelle vie.

Cette fête est l’une des principales fête païennes, si ce n’est la plus importante puisqu’il s’agit du nouvel an païen.

On dit que des bûchers étaient allumés sur les collines en l’honneur de l’union d’un dieu avec la déesse des enfers Morrigu. On disait qu’à cette époque le monde des vivants entrait en communication avec le monde des morts. Les esprits des ancêtres revenaient dans leurs anciennes demeures pour protéger leurs descendants. C’était un temps de grande proximité et de vulnérabilité spirituelle, c’est pourquoi l’on demandait protection à Hamingja. L’année était composée de deux saisons : la saison sombre et la saison claire. Samhain est le jour du commencement de la saison sombre.

Les origines polaires expliquent la datation et le sens sombre de la fête

Aux temps des lointaines origines polaires du peuple devenu Européen, Samhaïn se célébrait la nuit du premier jour à la suite duquel le soleil ne s’était pas levé sur Borée (dans la zone boréale Arctique), on rentrait alors dans le long crépuscule de 30 jours, avant d’entamer la longue nuit de deux mois sans soleil. A Hyperborée cette date tombait généralement autour du 1er novembre, cela dépendait de la latitude à laquelle on se trouvait. (voir vidéo les origines secrètes du peuple européen :

)

C’est pourquoi on célèbre cette fête la nuit du 31 octobre, en souvenir de l’époque de Borée, et pour commémorer la mort de cette civilisation et de ce continent. 

Cette fête célébrait donc la nouvelle année et l’entrée progressive vers la longue nuit, ce passage d’un année à une autre nous renvoie aux notions de mort et de renaissance qui sont intimement liées, c’est le « passage » entre les deux mondes. Il faut mourir pour naître, et naître pour finalement mourir, les deux sont indissociables et font partis de la vie elle même. Il s’agit de prendre du recul et faire le point sur le sens de son existence.

En ce jour, la frontière entre les deux mondes est d’une extrême finesse, ce qui fait que la communication entre les ancêtres et les vivants est plus aisée.

La nuit de Samhain est comme une bulle énergétique. Elle sépare l’année passé et la nouvelle année. C’est le moment où l’on fait le bilan , le point sur ce que l’on a vécu cette année et c’est le moment pour poser des intentions, des objectifs sur l’année à venir.

Mes 5 façons de célébrer Samhain

Faire une promenade méditative de préférence en forêt, dans un milieu naturel.


Faire un feu Car le feu symbolisait le soleil ainsi que les souhaits qu’il revienne à nouveau avec sa chaleur. En outre, le feu était allumé pour éloigner les mauvais esprits, car le voile entre le monde des vivants et les esprits était si mince la nuit.)

méditez sur vos proches. En méditant sur nos proches disparus on cherche ainsi la clarté et la compréhension de nos vies. La sagesse sera votre compagnie pendant la moitié sombre de cette fête. Rappelez-vous que la perte, que ce soit un être cher ou intérieurement en vous-même, doit être acceptée pour la croissance tout comme dans le récit de la la déesse celte de l’été, qui se réfugia dans les cavernes de la mort afin de se purifier telle une vierge, ainsi par cet acte on reconstitue la terre qui a tant donné.

Cherchez donc votre caverne et ressortez en transformé

 Accueillez votre Hamingja puis nourrissez Nerta. Faire un repas pour vos ancêtres (vos Hamingja), bien qu’ils n’y toucherons pas (sinon prévenez vous lol) servez leur votre plat au dîner, le lendemain matin, vous enterrerez symboliquement ce repas dans votre jardin, ainsi vous nourrirez Nerta, le coté hivernale de la déesse de la nature, en effet c’est en hiver que la terre dîne et se purifie.

 Cultivez votre honneur. C’est par la conscience de l’héritage moral, spirituel ou matériel reçu par vos ancêtres que vous entrerez en phase avec votre Hamingja, qu’elle vous guidera, que vous comprendrez votre importance au sein de la lignée. Vous nourrirez votre Hamingja par l’honneur que vous rendrez à vos ancêtres et à vos idéaux. L’honneur ne peu se manifester que par des actes à vue supérieure, altruistes, en résonance avec vos idéaux,  en accord avec l’Hamingja de votre famille, et avec tous les principes supérieurs qui vous animent.

Autre façon de célébrer cette fête dans d’autres pays :
Les grands cimetières d’Irlande (Sidhe mounds) étaient éclairés de torches le long des murs afin que les ancêtres puissent trouver leur chemin. Des places supplémentaires étaient ajoutées aux tables. De la nourriture était placée où ces chaises étaient pour tous ceux qui étaient morts durant l’année. C’est encore une coutume que de placer une chaise supplémentaire à la table pour le souper, la soirée de Samhain en l’honneur de celui/celle qui nous a quitté(e) ».

Mais que s’est-il produit pour que le nouvel an celte, nommé Samhain et célébré le 31 octobre, devienne l’Halloween comme nous le connaissons aujourd’hui ?

La Toussaint (fête de tous les saints) chrétienne était célébrée à l’origine le 13 mai. En 835, elle fut transférée le 1er novembre afin de supplanter le Samhain.

« Ces grandes et glorieuses célébrations païennes ont été assimilées par l’église catholique » Au lieu d’éliminer leurs coutumes, les dirigeants de l’église les déguisèrent en coutumes chrétiennes à partir du Moyen Âge. La Toussaint (en anglais : « All Saints’ Day » ou « All Hallow’s Eve » qui donnera « ) avait pour but de singer la célébration Celte du festival des ancêtres « Samhaïn ». Cette fête fut d’abord introduite par le pape Grégoire III au VIIème siècle et fut ensuite changée par le pape Grégoire IV aux environs de 835 après J.-C. Cette fête, alors appelée, la Toussaint (en anglais: All Saints’ Day), avait pour but de célébrer tous les saints qui n’avaient pas de fête réservée (durant l’année) et fut changée du 13 mai au 1er novembre pour créer la confusion. « Samhaïn était originalement un festival de feu, des ancêtres et des puissances des ténèbres. Cela se passait la veille du 1er novembre, la nuit avant le festival catholique de la Toussaint (en anglais :  » All Hallow’s Eve  » qui deviendra Halloween). Cette fête chrétienne soulignée par des prières pour les saints et les martyrs morts est la version morbide et « christianisée » de la Samhaïn. Bien que l’église ait eu du succès en convertissant les fêtes païennes de noël et de la pâque en fête plus  « Chrétienne » aux points que nous en oublions totalement leurs origines païennes, cela n’a pas eu le même effet avec la fête de l’Halloween. Mais ils auront finalement réussi à en dévier le sens véritable et à nous faire oublier l’essentiel : les origines polaires !

Mais tout ceci n’est que du passé, les gens se réveillent, retrouvent la mémoire et se sentent à nouveau païens !  

Ainsi vous honorez le cycle de la vie et de la mort

Samhain n’est pas une fête triste. Lorsqu’on célèbre Samhain, on accepte la mort pour s’en libérer et mieux exalter sa propre vie. Samhain est un recommencement autant qu’une mort, après la commémoration et l’honneur fait aux ancêtres, une fois le dîner donné à Nerta, que la vie reparte de plus belle et célébrons la nouvelle année, la renaissance de la vie !

Joyeux Samhain!

                                                                                                                                         Un libre païen et Oleg de Normandie

 

Connaissez vous les 7 secrets d’Halloween ? La dernière vidéo d’Oleg avec en prime un « HowTo » Samhaïn :

1 commentaire

Laisser un commentaire

BLOG POSTS

Formulaire de connexion