libres païens Hyperboréens

La sagesse du Nord , Hávamál

 

Hávamál

 

« Un homme qui a du feu, la vue du soleil, une santé robuste et le sens de l’intégrité est mieux loti que celui dont la vie est occupée par la poursuite des richesses, du luxe et de l’épate. Rien ne peut porter atteinte à l’existence d’un tel homme, car, bien que la mort soit inévitable, la réputation posthume ne s’éteindra jamais. »

La culture païenne du Nord a une ténacité que la dialectique méditerranéenne du Bien et du Mal , de ce monde et de l’au delà, ne put effacer des siècles durant, peut-être pas avant le XVII ème siècle. Les croyances païennes, jusque là, survécurent souterrainement ou de pair avec le culte officiel, mettant parfois son pouvoir en péril.

La sagesse du Nord , Hávamál a une éthique qui plonge toutes ses racines dans la confiance en les vertus de l’individu. L’homme n’est cependant pas seul au monde , il tisse des liens inextricables avec la nature et la société. Pour les adeptes d’une telle philosophie, le cycle de la vie est un et indivisible et le monde vivant, dans toutes ses manifestations, constitue un ensemble harmonieux. Violer les lois de la nature, c’est s’attaquer aux racines même de l’existence humaine. Chaque individu, dans l’ancienne philosophie du Nord , était responsable de sa propre vie, forgeait sa bonne ou mauvaise fortune , était le maître-d’oeuvre de sa propre existence.

 

La philosophie païenne de la vie n’a peut-être jamais eu à transmettre un message plus urgent qu’à notre époque qui manifeste son mépris pour l’humanité et la nature au lieu de leur porter admiration.    

 

 

extraits d’ Havamal

 

 

 Libres Païens

https://www.youtube.com/watch?v=GYechj9AgZI

1 commentaire
  1. Quand ça va mal, il y a Hávamál…

Laisser un commentaire

BLOG POSTS

Formulaire de connexion