libres païens Hyperboréens

Blavatsky… Ou la subversion par l’usurpation d’identité

Mme Blavatsky est une intellectuelle du 19eme siècle d’origine cosmopolite qui a créé la société théosophique, cette secte a été créée pour spolier, usurper la théosophie originelle, proche de la gnose et de la tradition primordiale. C’est René Guénon qui dans son livre « le théosophisme, histoire d’une pseudo religion » débunk le travail de Mme Blavatsky. M. Guénon nous dit, à juste titre, que le théosophisme créé par Mme Blavatsky est là pour masquer la théosophie originelle, celle de la gnose à racine vraisemblablement Hyperboréenne, qui explique la véritable histoire de l’humanité, à savoir qu’Hyperborée date d’il y a 10500 ans et se trouvait dans les régions du cercle polaire. Mme Blavatsky elle, prétend qu’Hyperborée remonte à des dizaines voir des centaines de millénaires, introduit la doctrine de la race supérieure, prétend que la race Polaire était une race translucide, que les Hyperboréens étaient également à moitié translucides… Bref, c’est elle qui a inspiré les pires doctrines, dont le suprémacisme Nazi. Mais surtout donc, elle a permis de détourner l’attention du publique, par cette usurpation, de la véritable histoire de l’humanité. Heureusement que René Guénon a fait ce travail de débunkage.

Oleg de Normandie

Voici un article d’un confrère pour complémenter, à noter que le dit confrère semblait ignorer la théosophie originelle, cependant son analyse du théosophisme de Blavatsky est assez juste, je suis en tout cas d’accord avec ce passage : 

Source : http://notrememoire.blogspot.fr/2006/08/propos-de-la-thosophie.html

(Légende de la photo : le symbole de la secte luciférienne des Illuminés de Bavière a été placée sur les billets américains en 1935 par Henry Morgenthau, le père du génocide allemand)
 
 
A quel personnage de la mythologie peut-on comparer les journalistes de la presse dissidente ? Certains diront Hercule, à cause du nettoyage des écuries d’Augias. En fait, notre tâche est plutôt à comparer à celle du pauvre Sisyphe qui, puni par les dieux pour sa trop grande intelligence, devait éternellement hisser un rocher en haut d’une montagne, rocher qui retombait immanquablement…C’est un peu la tâche qui est la nôtre dès qu’il est question du fascisme et de la Seconde Guerre Mondiale. Dans Le Figaro du 2 octobre 2003, Emmanuel Le Roy Ladurie (de l’Institut) parle d’Helena Blavatsky, la célèbre luciférienne créatrice de la Théosophie (secte dont furent membres notamment Gandhi, Jung, Martin Buber, Bakounine, Trotsky, Lénine, Isadora Duncan, Theodor Reuss) et qu’il hisse au rang de mère spirituelle du nazisme. Rien de moins. Voici donc le rétablissement de la vérité historique pour les lecteurs du Figaro qui ne le liront jamais. D’origine juive et cousine du comte de Witte représentant du Tsar lors de la paix russo-japonaise de 1905, Helena Petrovna Blavatsky (1831-1891) est connue pour avoir fondé une secte appelée « théosophie » en 1875 dont le but est « d’effacer le christianisme de la surface de la Terre » et prônant le culte d’Isis en symbiose avec la Golden Dawn, cette association qui effectivement joua un rôle dans le nazisme en manipulant le pauvre Rudolf Hess et dont la famille Bush est membre. Elle sera notamment une proche du F\ Giuseppe Garibaldi, qui n’est pas précisément une référence du fascisme, en compagnie des tristement célèbres F\ Adriano Lemmi, l’un des grands penseurs du mondialisme avec F\ Albert Pike et F\ Giuseppe Mazzini… Voyons l’œuvre qu’elle a laissée : en 1881, S\ Annie Besant-Wood (1847-1933), son héritière en 1891, rejoindra la Democratic Federation fondée par les marxistes Henry Mayer Hyndmann et Eléonore Marx (la fille de Karl, épouse du théosophe Edward Aveling). Elle a notamment déclaré dans Inquire within the Light bearers of darkness en 1930 : «Si vous voyez l’un de nous travailler pour un mouvement particulier dans le monde, sachez que cela fait partie du plan mondial, et ce grand plan est : un nouveau ciel et un nouvelle terre édifiés sur les ruines de l’ancienne civilisation ». Besant a aussi été membre de la Fabian Society, un groupe visant à créer un régime socialiste, technocratique et mondialiste à l’échelon mondial, créé le 4 janvier 1884 et qui joue un rôle déterminant dans la formation des élites à Oxford, Cambridge, Harvard, Columbia, Johns Hopkins, London School of Economics…Viendra ensuite la troisième grande prêtresse, Alice Bailey (1880-1949). Elle fondera le Lucifer Trust, devenu le Lucis Trust en 1922, logé actuellement à Genève dans les locaux du Congrès Juif Mondial et qui regroupe des organismes officiellement hors de tous soupçons tels la Findhorn Fondation, le World Wild-life Foundation, Greenpeace, Amnesty International et collabore de manière très proche avec d’autres associations (Le Libre Journal n°203, 10 mars 2000). Le Lucifer Trust (devenu Lucis Trust en 1922) a pour but avoué la destruction de l’humanité. […..] 

Laisser un commentaire

BLOG POSTS

Formulaire de connexion